Méditation

Le domaine de la méditation est très vaste, et explore différentes contrées suivant qui l’enseigne. La méditation au sens strict du terme consiste en une présence silencieuse et attentive. Il ne s’agit pas de faire diverses choses, qu’elles soient énergétiques ou corporelles, que ce soit une visualisation ou analyse mentale. On ne cherche pas d’expérience en particulier. La présence et la méditation se révèlent dans le seul fait d’être.

Dans l’apprentissage de la méditation on retrouve généralement les étapes successives suivantes :

1 ) La concentration

Toute personne qui débute la méditation va se trouver confronté à un flot continu de pensées et émotions diverses, ce qui est tout à fait habituel. On ne peut pas tricher ou sauter des étapes… Il est nécessaire de persévérer jusqu’à ce ce flot s’apaise et laisse entrevoir des ouvertures de véritable présence. On utilise souvent un support pour aider à se concentrer, la flamme d’une bougie, la sensation de la respiration, un mandala… mais à ce stade la méditation n’inclus pas encore la contemplation.

2 ) La contemplation

Quand des moments de présence sans pensées se font réguliers, on peut contempler la flamme d’une bougie, un symbole spirituel, un paysage, un des centres spirituels du corps… Cette contemplation consiste à se mettre en lien avec le support choisit et à laisser s’exprimer dans notre expérience ce que produit ce lien. La contemplation peut aussi se vivre sans support particulier, si ce n’est la conscience d’être.

3) La communion

L’expérience de communion peut survenir pendant la contemplation, lorsqu’on ne fait plus qu’un avec ce qui est contemplé. La communion avec notre nature essentielle conduit à l’illumination.

Pour aider à développer la méditation, diverses formes de pratiques et exercices sont utiles. Afin d’être précis, je les distingue en les appelant ‘pratiques méditatives’, ‘exercices énergétiques’, etc. Dans un premier temps je vous invite a expérimenter les exercices proposés dans les articles suivants :

Ils vont aideront à entrevoir ce qu’est l’état méditatif. En aucun cas il s’agit de s’échapper dans quelconque univers en dehors de la réalité, mais bien au contraire d’être pleinement présent, ici, maintenant et concrètement.

Une proposition pour débuter

Prenez un des exercice dans les articles en lien ci-dessus et pratiquez le un minimum de 10 minutes. Asseyez-vous ensuite sur une chaise, soyez présent à vous-même, sans pensées. Quand des pensées arrivent (ce qui en général ne manque pas de se produire), revenez simplement à votre présence sans considération d’aucune sorte. Au bout de 5 ou 10 minutes, observez pendant quelques minutes votre respiration en étant attentif aux sensations corporelles (par exemple une respiration abdominale décrite dans relaxation et revitalisation). Reprenez ensuite l’état de présence sans pensées. Vous pouvez ainsi alterner présence et respiration plusieurs fois. Terminez par la respiration.

Quand vous expérimentez ces état de présence sans pensées, il peut arriver des choses très diverses. C’est tout à fait normal. On peut aussi avoir l’impression qu’il se passe rien, ce qui est normal aussi. Attention à ne pas se crisper intérieurement pour ne pas penser, c’est plutôt dans une forme de détente que l’on accède à la méditation. Avec de la pratique peut survenir un état d’équilibre : à la fois suffisamment relâché et suffisamment attentif. Quoiqu’il advienne, quelque difficulté ou expérience extra-ordinaire, ne pas s’attacher à ce qui se passe, ne pas tenter de faire quoique ce soit par soi-même.

L’état méditatif advient de lui-même. La présence s’offre à l’expérience inconnue… vers d’éternelles retrouvailles !

1 réponse

Les commentaires sont fermés.